Vendre un bien immobilier

Comment faire pour vendre ou louer un bien immobilier ?

Vous avez décidé de vendre ou de louer une maison un appartement ou bien encore un commerce, terrain, box, garage, entrepôt

La question est : par quoi commencer ?

Actuellement il existe 3 systèmes de ventes immobilières :

Les trois systèmes offrent leurs avantages et leurs inconvénients, pour vous aider à faire votre choix nous allons les détailler, sachant que vous pouvez cumuler plusieurs solutions.
  1. Vous ne vous sentez pas l’âme d’un vendeur immobilier, vous êtes éloigné du bien à vendre ou encore tout simplement vous ne voulez pas vous en occuper.

    Dans ce cas les agences immobilières ou les agents mandataires* sont faits pour vous.

    Vous pouvez en contacter plusieurs pour faire marcher la concurrence, mais n’en mettez pas cinquante sur l’affaire, les chances de vendre votre bien deviendraient très hypothétiques du fait que ça n’intéresserait plus personne de perdre du temps pour une vente qui sera très probablement réalisée par un concurrent.
    Sélectionnez en deux ou trois ça laissera à chaque agence toutes les chances de réaliser la vente.(comptez en général 5 à 7 pour cent de commission sur le montant de la vente)

    La plupart du temps vous aurez à signer un mandat sans exclusivité et ce point est très important. Ca vous laisse la possibilité de faire appel à d’autres agences et même de réaliser la vente de votre côté si vous trouvez des acquéreurs.
    attention tout de même : il ne s'agît pas de récupérer "en douce" un acquéreur présenté par une agence immobilière, chaque acquéreur potentiel a signé un formulaire auprès de l'agence qui vous l'envoie, l'engageant à ne pas réaliser l'acquisition des biens directement avec le vendeur. si c'est le cas vous devrez quand même verser la commission à l'agence qui vous à présenté le client.

    Une transaction immobilière doit être parfaitement claire et il faut savoir une chose sur une idée tenace :
    Bien souvent on vous dit que les frais d’agence sont à la charge de l'acquéreur.
    C'est vrai, mais dans les faits c’est un peu différent. Prenons l’exemple d’une maison d’une valeur actuelle de 100 000 euros. Si vous comptez la vendre 106 000 euros pour laisser la commission de l’agence à la charge de l’acquéreur vous serez au dessus du prix du marché, (surtout en ce moment on est sur un marché acheteur) il vous faudra donc très certainement la vendre 100 000 euros (le prix du marché) et déduire 6000 euros de commission pour l'agence il vous restera donc 94 000 euros.

    Une variante : Vous avez peut-être entendu parler d’agent mandataire*.
    Ce sont des agents commerciaux qui font parti d’un réseau immobilier. La commission est sensiblement la même qu’en agence du fait que le réseau est lui aussi rémunéré.

    Un dernier conseil : faites réaliser un trousseau de clés pour l’agence.
    Vous tenez à ce qu’il y ait des visites ?
    Rien de plus désagréable pour un agent immobilier que de perdre du temps pour aller récupérer les clés chez un voisin qui n’est pas forcement présent, les rapporter en fin de visites surtout si le voisin est bavard. La visite de votre bien ne doit pas être une galère pour l'agent immobilier, n’oubliez pas qu’il passe beaucoup de temps sur le terrain, et vous n’êtes pas le seul client. En clair facilitez lui la tâche.

  2. Vous avez envie de vous transformer en agent immobilier le temps de vendre votre bien, mais vous vous posez pas mal de questions et ne savez pas trop comment vous y prendre ? Dans ce cas un peu d'aide serait la bienvenue afin de ne pas rester complètement seul pour effectuer toutes les démarches nécessaires.
    Voici une solution qui se développe :

    Les coachs immobiliers vont vous former à la vente de votre propre maison, vous bénéficierez aussi de quelques aides mais c’est vous qui ferez les visites (solution payante mais beaucoup moins onéreuse qu’une agence immobilière)
    Cette solution peut être intéressante si d’une façon générale vous avez du temps et un bon contact avec les gens.

    ma-petite-agence

    C'est sur ce créneau que se développe la société MaPetiteAgence. Vous disposez de conseils et d'outils pour faire connaître et mettre en valeur votre bien auprès des acquéreurs.

  3. Vous avez un bon contact avec les gens, vous avez le sens de l’organisation, vous pouvez vous rendre disponible, y compris et surtout le week-end.

    Vous choisissez de vendre votre maison ou appartement vous-même

    Ce qui va consister à :

    • Contacter le notaire dès le début

      - Le notaire (ou plutôt le clerc de notaire) vous indiquera les quelques documents que vous aurez à réunir (titre de propriété, certificat d’urbanisme, diagnostique technique etc.)
      - Il peut aussi vous conseiller un diagnostiqueur et bien souvent dans ce cas le montant du diagnostique technique sera déduit chez le notaire le jour de la vente.
      (Certains diagnostiques sont spécifiques au lieu, comme les termites ou à l’année de construction comme le plomb et l'amiante)

    • Passer des annonces immobilières

      Si vous avez choisi la solution de passer des annonces sur des sites comme paru vendu, PAP, le bon coin et faire les visites vous-même n’hésitez pas augmenter la visibilité de votre annonce et mettre toutes les chances de votre cotés en la diffusant aussi sur les sites gratuits et moins connus (comme le notre) achats-immo.fr votre annonce ne sera pas noyée parmi des centaines d'annonces équivalentes

    • Organiser les visites :

      Lorsque vous serez contacté(e) par téléphone ou par "Mel" il faudra fixer un rendez-vous avec l’acquéreur potentiel pour lui faire visiter votre maison (ou autre bien immobilier)

    • Le compromis de vente

      Une fois d'accord sur le prix avec votre acquéreur, vous prenez rendez-vous chez le notaire pour signer le compromis de vente avec votre acquéreur.
      C'est lors de ce rendez-vous que le notaire explique les modalités de la vente, pour l'acquéreur les pièces qu'il devra fournir (acceptation du prêt immobilier etc.) ainsi que les délais pour fournir ces différents documents.
      De votre côté, vous devrez avoir déménagé avant la vente, etc.
      Le notaire ne vous prendra rien pour le compromis de vente, ça fait parti des frais de notaire réglés au moment de la vente par l'acquéreur.

    • l'acte authentique

      Quand le notaire aura réuni toutes les pièces du dossier (celles qu’il vous aura demandées ainsi qu'a votre acquéreur plus celles qui sont de son ressort) il vous contactera pour fixer la date de la vente.

      Dans tous les cas le diagnostique technique devra avoir été réalisé et fourni au notaire avant de signer l'acte authentique ainsi que toutes les pièces qu’il vous aura demandées (L’acte authentique est la vente par elle même)
      La seule chose que vous aurez à régler est le diagnostique technique. A titre indicatif, pour une maison de taille moyenne comptez aux alentours des 450 euros pour avoir un ordre d’idée. Le notaire va aussi calculer les impôts fonciers pour le restant de l’année en cours pour le nouveau propriétaire du bien et vous les verser avec le montant de la vente (si vous vendez au 1er juillet vous toucherez donc la moitié des impôts fonciers que l’acquéreur aura déjà versé au notaire avant la date de la vente)