La gestion locative : différents types et coût de la prestation

Après l’achat d’une maison destinée à la location, la question classique qui se pose est de savoir : qui va s’occuper de la gestion locative ? En pratique, il s’agit d’une tâche très compliquée et qui nécessite certaines compétences dans divers domaines. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de confier ce rôle à un professionnel qualifié.

La notion de gestion locative

D’une manière générale, elle consiste à réaliser quotidiennement l’ensemble des opérations nécessaires pour le bon déroulement de la location dès que le locataire se trouve dans les lieux concernés. De nos jours, plusieurs missions sont attribuées à ce spécialiste comme le fait de procéder à la déclaration fiscale des revenus locatifs, percevoir les loyers et les charges, donner des quittances de loyer au locataire, assurer la régularisation des charges et procéder à la révision annuelle du loyer en cas de besoin. Il pourra aussi se charger des relances, du recouvrement et certaines démarches utiles relatives à des loyers impayés. Il s’occupe également  de la gestion des sinistres non prévus dans l’assurance d’habitation du locataire, les diverses réparations à la charge du bailleur ainsi que la gestion des formalités de fin de contrat, que ce soit par le biais du locataire ou du propriétaire, dans le respect strict des dispositions en vigueur. En principe, l’acte qui lie le bailleur à ce professionnel s’appelle mandat de gestion locative.

Les différentes catégories de gestion locative

À part la gestion autonome, deux solutions s’offrent aux propriétaires dans le but de les aider par rapport à l’administration de leurs biens immobiliers locatifs :

  • La gestion locative déléguée : dans cette option, le propriétaire du bien décide de confier la totalité de la gestion de son bien immobilier à un expert dans le domaine, moyennant une commission bien déterminée par les deux parties. Il faut noter que ce style de gestion représente aussi bien des atouts que des faiblesses. Concernant les avantages, elle vous apporte une grande tranquillité d’esprit parce que l’intégralité de l’administration de votre bien est occupée par une agence spécialisée. Vous gagnerez aussi plus de temps à faire d’autres choses, car c’est ce professionnel qui se charge de tout. Et comme c’est l’agence qui vous représente, vous n’aurez aucun contact avec le locataire du lieu. Quant à ses inconvénients, sachez que l’intervention d’une agence est payante et que vous êtes obligés de faire confiance aux yeux fermés à leur travail.
  • La gestion semi-déléguée : dans ce mode d’administration, une partie est gérée par un spécialiste et le reste est conservé par le propriétaire. Les avantages apportés sont la réduction du prix de services et une gestion plus sécurisée. Toutefois, le bailleur doit avoir les  savoir-faire requis dans une telle gestion. 

Les honoraires du professionnel choisi

Si vous faites appel à l’expertise d’un grand spécialiste pour la gestion de votre bien immobilier, vous devez savoir qu’une telle prestation n’est pas gratuite. Pour éviter les abus commis, le montant de ses frais facturés au propriétaire est plafonné en fonction des zones concernées. Par exemple, 12 euros par m2 et 3 euros pour l’état des lieux dans les zones très tendues.  Donc en moyenne, ses honoraires peuvent être évalués jusqu’à 10% du coût du loyer à part les autres charges y  afférentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *