Les loyers impayés

Les loyers impayés sont actuellement d’actualité. D’après le constat du Collectif des associations unies (CAU), aux environs de 30 000 ménages locataires risque de perdre leurs logements à cause des loyers non payés. De nombreux ménages ne savent pas vers qui se tourner durant ces conditions. Cependant, il est important de savoir qu’un grand nombre d’aides leur sont proposées.

L’ANIL

Si vous avez des questions sur les logements, vous pouvez vous informer auprès de l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) et les ADIL (Agence départementale pour l’information sur le logement). Comme l’indique son nom, on peut trouver une agence ADIL dans chaque département. La mission de chaque ADIL est de vous informer gratuitement sur le logement à destination des locataires et des bailleurs. Ces agences ont également pour but d’informer les usagers sur leurs droits et obligations. Si vous avez besoin d’aide afin de résoudre un conflit avec votre bailleur, vous pouvez vous tourner vers les juristes de ces agences. En tant que juristes, ils peuvent même vous donner des conseils juridiques sur une éventuelle procédure d’expulsion. Le fait de demander l’aide de l’ADIL de votre département vous permet d’en savoir plus sur les démarches à suivre en fonction de votre situation.

L’Action logement

Pour les locataires qui sont en situation d’impayés, on vous conseille également de demander l’aide de l’Action logement. Cette dernière est une organisation qui regroupe un grand nombre de filiales. Ainsi, il y a l’Action Logement Service et l’Action Logement Immobilier.

Afin d’aider ces locataires, Action logement collecte des fonds auprès des entreprises et cela à travers la PEEC (Participation des Employeurs à l’Effort de Construction). Nombreux sont ceux qui peuvent bénéficier des aides proposées par l’Action logement. Parmi ceux-là, on peut citer :

  • Les salariés et les ménages modestes
  • Les locataires qui ont perdu leur emploi
  • Les locataires qui ont subi une baisse de revenus
  • Les salariés du privé dont l’entreprise cotise à Action Logement
  • Les profils de salariés, sans condition de ressources
  • Les jeunes de moins de 30 ans (étudiants, en CDD, en CDI, stagiaires, apprentis, etc.)

La CAF ou la Caisse d’Allocation Familiales

C’est un organisme qui est aussi en mesure de vous aider si vous faites partie des locataires en difficulté de paiement de loyer. La mission de la CAF est de gérer et de verser des prestations au titre des allocations familiales, d’où son nom. Sachez que vous pouvez tout à fait profiter des aides de cet organisme si vous êtes non actif, salarié, employeur ou encore travailleur indépendant. Si vous êtes un salarié et que vous veniez de subir une baisse de revenus, vous pouvez tout à fait bénéficier des aides proposées par la CAF. Cependant, il est important de savoir que le montant de cette allocation dépend d’un grand nombre de critères tels que les ressources du locataire, le nombre de personnes à charge ou encore la situation familiale. 

Le CROUS

Pour les jeunes locataires qui sont encore étudiants, ils peuvent également demander l’aide du Crous (Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires) s’ils sont en difficulté de paiement de loyer. C’est d’ailleurs la mission principale de cet établissement public. Outre cela, son but est aussi d’améliorer les conditions de vie des étudiants. Le Crous est aussi en mesure d’aider les étudiants à trouver un logement adapté à leur condition. Pour les jeunes de 16 à 25 ans, s’ils sont en mission locale, ils peuvent également bénéficier de l’aide du Crous. Pour en savoir plus sur les services proposés par le Crous, il vous suffit de vous adresser au Crous de votre département, de remplir un formulaire et de renvoyer le formulaire à l’adresse du Crous avec tous les documents nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *